L'industrialisation avancée de l'Afrique

Pourquoi? - Comment?

There is not a single country in the world that has reached a high stage of economic and social development without having developed an advanced industrial sector’ (Kofi ANNAN 2015).


'Le moteur du développement de la Côte d’Ivoire de demain passera par la transformation des matières premières et passera par les joint-ventures entre européens et ivoiriens'

INVESTING IN AFRICA - WHY EUROPEAN COMPANIES SHOULD BE PRESENT

“We have a one-stop-shop CEPICI responsible for helping foreign investors settling in the country. An attractive investment code and tax regime guarantees not only the return on investment. When you invest, make profits you can repatriate without any problem the part of your profit you would like to repatriate. We have a juridical system that has been improved. I believe all this plays a role in reassuring investors.”

«  Vous pouvez rapatrier sans problème la part des bénéfices que vous souhaitez rapatrier »

(Marcel Amont-Tanoh, ministre des affaires étrangères, Côte-d’Ivoire, BUSINESS EUROPE 27/6/2019).


3ième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique

(Dakar, 17-19/1/2019)

Président Macky pour la transformation des matières premières

https://www.equonet.net/INDUSTRIE-Macky-pour-la-transformation-des-matieres-premieres_a3692.html


  • Président Macky Sall a abordé la problématique de l’industrialisation du continent africain qui s’avère capitale.
  • L’Afrique qui émerge, c’est celle qui transforme ces matières premières pour créer des chaines de valeurs, créer de la richesse, de l’emploi, afin de vaincre le chômage endémique des jeunes
  • Attirer plus d’investissements privés et saisir les opportunités de délocalisation des entreprises.
  • L’Afrique a besoin de partenariats : nous n’avons pas eu de plans Marchal, nous pouvons quand même avoir avec la communauté des pays alliés de l’Afrique des partenariats
  • Il est nécessaire qu’il ait en même temps un transfert de technologie
  • Le premier ministre Dionne a invité le secteur privé à prendre le relais de l’Etat du Sénégal et à prendre des risques dans la réalisation d’infrastructures publiques.
  • Inviter le secteur privé national et africain à relever le défi de l’entreprenariat industriel. C’est bien de se mettre sur l’import-export pour gagner de l’argent, les services aussi c’est bien, mais il faut aussi des acteurs de l’industrie
  • On a beaucoup d’agrégés en philosophie, … mais, on a très peu de ferrailleurs, de soudeurs métalliques, de plombiers. On ne peut pas parler d’industrialisation sans formation professionnelle.

Maak een Gratis Website met JouwWeb